Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 09:41

Ce mercredi matin 23 septembre 2015, le Club 49 part pour la visite de la Fromagerie Leduc à Sommeron, un repas à Le Nouvion En Thiérache et le Familistère de Guise.

La visite de la fromagerie Leduc est commentée par le directeur lui-même M Leduc. Une dégustation complémente les explications et ravie les papilles. Chacun repart avec son sac de Maroilles, crème de Maroilles, boulette d’Avesnes ou vieux Lille.

Le repas de midi d’excellente qualité est pris à la Brasserie de L'Astrée à le Nouvion en Thiérache.

A Guise, nous découvrons le Familistère de Guise hélas sans guide car suite à un contre temps le car a pris ½ heure de retard et le guide est parti!

Pour comprendre l’intérêt de ce concept, il nous faut lire quelques définitions et explications tirées de Wikipédia :

Un phalanstère (du grec Phalanx, formation militaire rectangulaire, et stereos, solide) est un regroupement organique des éléments considérés nécessaires à la vie harmonieuse d'une communauté appelée la Phalange. Le concept, très en faveur dans les milieux intellectuels au xixe siècle, fut élaboré par Charles Fourier et promu par des industriels idéalistes comme Jean-Baptiste André Godin.

C'est un ensemble de logements organisés autour d'une cour couverte centrale, lieu de vie communautaire. Étymologiquement « lieu de réunion des familles », construit en s'inspirant du phalanstère de Charles Fourier, le Familistère, situé dans la commune de Guise, dans le département de l'Aisne, est un haut lieu de l’histoire économique et sociale des xixe et xxe siècles.

Jean-Baptiste André Godin (1817 - 1888) Après son tour de France commencé à l'âge de 17 ans, il créa, en 1837, à Esquéhéries, un atelier de fabrication de poêles en fonte, pour laquelle il déposa un brevet en 1840.

Le succès commercial de ses poêles en fonte l'incita à développer son entreprise et à passer de la production artisanale à la production industrielle.

Godin avait été lui-même simple ouvrier, et avait conservé le souvenir des terribles conditions de vie et de travail des salariés de l'industrie – constatées notamment au cours d'un Tour de France qu'il effectua, aux côtés d'un compagnon, entre 1835 et 1837. Il entendit par conséquent utiliser sa fortune pour améliorer la vie de ses employés, et proposer ses solutions au problème du paupérisme ouvrier.

Sensible à l'idée de la redistribution des richesses produites aux ouvriers, il souhaitait créer une alternative à la société industrielle capitaliste en plein développement, et offrir aux ouvriers le confort dont seuls les bourgeois pouvaient alors bénéficier. À partir de 1859, il entreprit de créer un univers autour de son usine de Guise, le familistère, dont le mode de fonctionnement est comparable à celui des coopératives ouvrières de production.

Partager cet article
Repost0

commentaires